RETOUR
Astuces

Vendre avec succès sur Google Shopping : tout ce qu’il faut savoir

Août 24, 2020

Vous souhaitez vendre vos produits sur Google Shopping mais ne savez pas comment vous y prendre ? Alors vous êtes au bon endroit ! Channable vous explique tout ce que vous devez savoir pour créer des annonces Google Shopping de qualité et atteindre votre coeur de cible. Au cours cet article, découvrez ce qu’est Google Shopping, à quel type de retailers et utilisateurs la plateforme s’adresse et enfin comment le moteur de recherche numéro dans le monde fonctionne.

Google shopping feed

Qu’est-ce que Google Shopping ?

Google Shopping est un moteur de recherche de produits créé par Google en 2002 et qui permet aux utilisateurs de chercher et comparer des articles de nombreuses boutiques en ligne du monde entier. Intégré à Google Ads, ce service propose aux e-commerçants de vendre leurs produits sur tout le réseau Google sous la forme d’annonces visuelles qui apparaissent ensuite directement sur la page des résultats de recherche ou encore plus spécifiquement dans l’onglet ‘Shopping’.

Contrairement aux annonces textuelles qui sont, elles, basées sur des mots-clés, Google Shopping repose sur des ‘flux de produits’, ce qui signifie que ces annonces sont générées avec les informations disponibles sur votre boutique en ligne. Cette connexion permet aux acheteurs de voir les articles que vous souhaitez vendre dans leurs résultats de recherche et d’ensuite les acheter directement depuis votre site, d’où le terme de ‘flux Google Shopping’.

Avantages d’un flux Google Shopping

Google Shopping est le plus gros moteur de recherche au monde, et la liste des pays dans lesquels le service est disponible ne cesse de s’agrandir. Les annonces Google Shopping incluent toujours une photo, un titre, le prix de l’article ainsi que le nom de votre boutique en ligne. Davantage d’informations sur le produit peuvent être retrouvées en haut ou à droite de la page de résultats Google, au-dessus des annonces textuelles et des résultats organiques.

Google shopping feed

Comment le service Google Shopping peut-il offrir des taux de conversion aussi élevés ? Ci-dessous, nous listons les trois principaux avantages à la promotion de votre catalogue produits via un flux Google Shopping et expliquons en quoi ils sont complémentaires avec votre stratégie marketing :

  • Multiples touchpoints – Passer par Google Shopping pour vendre vos produits vous permet d’être visible dans différents endroits du moteur de recherche du géant américain. Si votre boutique en ligne est suffisamment optimisée, vos produits pourront être trouvés de multiples façons : recherche organique, annonces textuelles ou annonces Google Shopping.
  • Attrait visuel – Les clients aiment voir et visualiser les produits qu’ils souhaitent acheter. Le contenu visuel a prouvé avoir un impact majeur sur le comportement d’achat des utilisateurs et sur les conversions à proprement parler, bien plus que les annonces textuelles classiques. D’ailleurs, les annonces Google Shopping peuvent bénéficier d’un taux de conversion jusqu’à 30 % plus élevé que celui des annonces textuelles.
  • Qualité des leads – En tant que retailer présent sur Google Shopping, vous avez l’opportunité d’atteindre davantage de clients “low funnel” avec une forte intention d’achat en les redirigeant directement vers votre site et en les incitant donc à passer rapidement à l’action. Grâce à votre flux Google Shopping, les informations produits sont automatiquement comprises dans l’annonce, la rendant plus pertinente et en accord avec la recherche effectuée par l’utilisateur. Résultat : votre taux de conversion en est positivement impacté.

Google Shopping : pour quel type d’annonceurs ?

Google Shopping est une plateforme privilégiant la conversion facile et rapide. Si votre but est de gagner en visibilité et de faire connaître votre toute nouvelle marque, alors Google Shopping se montrera beaucoup moins efficace. Il est donc important de se pencher vers d’autres canaux marketing pour compléter et parfaire votre stratégie digitale et ainsi ne pas uniquement compter sur Google Shopping pour rencontrer le succès.

Créer un flux de produits optimisé pour Google Shopping

Avant de vous lancer officiellement sur Google Shopping, il vous faudra créer un compte Merchant Center, télécharger vos produits en utilisant le flux de votre boutique en ligne et enfin paramétrer vos campagnes Shopping dans Google Ads.

Dernière étape avant la création de vos annonces : assurez-vous que votre flux de produits réponde bien aux exigences de Google, notamment en ce qui concerne certains champs obligatoires. Ensuite, vous pourrez envoyer vos informations produits sur Google Shopping grâce à un outil d’automatisation comme Channable, par le biais d’une connexion API ou d’un flux :

  • API – Les APIs permettent d’obtenir des mises à jour sur vos données en temps réel : celles-ci peuvent être envoyées à toute heure. Si elles comportent la moindre erreur, le canal d’exportation (boutique en ligne) enverra instantanément un rapport au système d’export (Channable). Ainsi, l’information est communiquée directement, vous permettant de faire les changements nécessaires rapidement.
  • Flux – L’avantage d’un flux de produits est sa facilité d’utilisation. Aucun outil spécifique ou format API complexe n’est requis. Rien qu’un tableau avec vos données produits vous suffira. En revanche, contrairement à l’API, le flux ne permet pas d’obtenir des mises à jour en temps réel.

Pour en savoir plus sur les différences entre une API et un flux, consultez cet article de notre centre d’aide. Pour vous assurer d’envoyer les bonnes informations vers Google Shopping, vous pouvez obtenir une vue d’ensemble des champs obligatoires au sein même de Channable dans l’étape ‘Finaliser’ (pour les flux) ou dans ‘Construire > Produit’ (pour les APIs).

Cette étape est primordiale et votre flux doit impérativement être envoyé au format exigé par Google pour être accepté. Ci-dessous, retrouvez une liste de tous les éléments à envoyer pour vendre avec succès sur Google Shopping.

Créer des annonces de qualité sur Google Shopping

Top conseil : le tableau ci-après contient tous les champs requis par Google pour créer des annonces sur Google Shopping. Structurer un flux et ses informations manuellement peut prendre énormément de temps. Un outil de gestion de flux comme Channable peut donc se révéler d’une aide précieuse pour optimiser ce processus et éviter des erreurs souvent liées au travail manuel. De plus, Channable est techniquement capable de résoudre ces erreurs pour vous grâce à un système de règles ‘Si – Alors’ très puissant.

Champs requisExplication
Lien Image (Image Link)Les images sont très importantes pour Google Shopping et la vente en ligne de manière générale. Nous vous recommandons de rapidement créer une règle visant à exclure tous les produits de votre flux sans image. Pour en savoir plus sur les dimensions et la qualité d’image requises par Google, rendez-vous sur ce centre d’aide.
Disponibilité (Availability)Ce champ obligatoire doit être rempli avec les termes ‘in stock’ (en stock), ‘out of stock’ (en rupture de stock) ou ‘preorder’ (en précommande). Vous n’avez pas à envoyer vos niveaux de stock mais la valeur indiquée doit correspondre à celle de votre site. Pour faire apparaître cette information dans votre flux, utilisez la règle ‘Placer valeur’ et ajoutez-y l’une des trois valeurs mentionnées ci-dessous pour indiquer l’état de vos stocks.
*GTIN/EAN
* Vous devrez obligatoirement avoir l’un des deux. En effet, Google exige que les annonceurs fournissent au moins 2 infos parmi ces 3 éléments : la marque, le GTIN ou le MPN.
Consultez cet article de notre centre d’aide s’il vous manque des informations obligatoires.
GTIN est le terme général utilisé pour désigner des identifiants uniques tels que les EANs, les UPCs ou encore les ISBNs. Si vous n’avez pas cette information à disposition, sachez que ces identifiants s’achètent très facilement en ligne. Ne vous aventurez pas à les inventer, Google est plus malin que nous !
Titre (Title)Ce champ ‘Titre’ devrait déjà être présent dans votre flux. Assurez-vous qu’il décrit bien votre produit. Vous pouvez même y inclure des valeurs comme la couleur ou la taille d’un article grâce à la règle ‘Combiner valeur’ de Channable.
DescriptionTout comme pour le titre, vous devriez trouver ce champ dans votre import. Autrement, vous pouvez toujours créer une nouvelle description en combinant les informations nécessaires présentes dans votre flux. Important : utilisez notre règle ‘Modifier texte’ pour que votre description ne contienne aucun code HTML.
Lien (Link)Ce champ correspond tout simplement à l’URL des produits.
Marque (Brand)Cette information est peut-être déjà présente dans votre flux. Dans tous les cas, notez qu’elle est cruciale pour que le flux soit accepté par Google. En plus de la marque, vous devrez aussi fournir soit un GTIN, soit un MPN. Référez-vous aux autres descriptions ci-dessous.

Si la marque ne possède pas son propre champ dans votre flux mais qu’elle est mentionnée dans la description, vous pouvez facilement rechercher la ‘valeur’ en question (nom de marque spécifique) et la faire apparaître dans un nouveau champ.

État (Condition)Dans Google Shopping, l’état d’un produit doit être indiqué comme étant ‘neuf’, ‘d’occasion’ ou ‘reconditionné’. Par défaut, Google appliquera la valeur ‘neuf’ à tous les produits si vous n’avez pas renseigné l’information vous-même. Si vous vendez des articles d’occasion et/ou reconditionnés, vous devrez en informer Google. Si cette information n’est pas encore présente dans votre flux, vous pouvez l’ajouter à l’aide de la règle ‘placer valeur’. Vous n‘aurez qu’à créer un champ dans votre mapping via les paramètres et ensuite appliquer l’état du produit comme valeur.
Catégorie (Category)La deuxième étape à la création d’un flux ou d’une API est la catégorisation. Remarque : avec une connexion API, Google Shopping catégorise automatiquement vos produits si vous possédez des EANs reconnus.

Les options listées dans le menu déroulant correspondent aux différentes catégories de Google. Vous devez donc faire correspondre chacun de vos groupes de produits à une catégorie bien précise. Pendant le mapping de vos champs (au moment de la dernière étape ou bien dans ‘Construire’), n’oubliez pas la colonne ‘Category (internal)’. Retrouvez tous nos conseils sur la catégorisation dans le centre d’aide de Channable.

Prix (Price)Cette information sera comprise dans votre flux. N’essayez pas de la modifier : les prix indiqués sur Google Shopping doivent être les mêmes que ceux sur votre site.
Frais de port (Shipping Price)Encore une fois, si cette valeur n’est pas encore présente dans votre flux, créez un nouveau champ dans le mapping et placez y la valeur adéquate. Par exemple, si vous offrez la livraison gratuite à partir d’un certain montant d’achat, vous pouvez créer une règle très simple pour que les frais de port soient de zéro. Pour ce faire, créez une règle disant “SI price est supérieur ou égal à 50, ALORS prendre shipping_price et placer valeur 0”. Vous pouvez toujours paramétrer des options de livraison dans votre compte Merchant. Pour en savoir plus, consultez cet article
*MPN/SKU
* Vous devrez obligatoirement avoir l’un des deux. En effet, Google exige que les annonceurs fournissent au moins 2 infos parmi ces 3 éléments : la marque, le GTIN ou le MPN.
Consultez cet article de notre centre d’aide s’il vous manque des informations obligatoires.
Une SKU (Stock Keeping Unit – Unité de gestion des stocks) ou MPN (Manufacturers Number – Référence fabricant) est une méthode d’identification de produits. Si vous n’avez pas ce numéro mais que vous possédez tout de même un GTIN, alors vous n’aurez aucun problème pour vendre sur Google. Si vous n’en avez aucun, vous pourrez toujours envoyer vos produits sur Google Shopping. Pour savoir comment, découvrez cet article du centre d’aide de Channable.
**Pays d’expédition (Shipping Country)Même si cette information n’est pas disponible dans votre flux, vous devriez savoir d’où partent vos produits. Comme il s’agira certainement du même pays, vous pouvez créer un nouveau champ dans le mapping et ensuite indiquer le nom d’un pays comme pays d’expédition.
**IdCette information peut être n’importe quel type de chiffre, numéro ou combinaison unique identifiant chacun de vos produits.
***Taille (Size)Pour des articles de mode, il est important de communiquer les tailles à Google Shopping. Si cette valeur se trouve à la fin de votre titre, vous pouvez utiliser la règle ‘séparer texte’.
***Tranche d’âge (Age group)Ce champ s’applique uniquement si vous vendez des articles de mode sur Google Shopping. Les différents groupes d’âge acceptés sont les suivants : ‘newborn’ (nouveau-né), ‘infant’ (bébé), ‘toddler’ (jeune enfant), ‘kids’ (enfant) et ‘adult’ (adulte). Avec cette liste en tête, vous pouvez utiliser la règle ‘rechercher valeur’ (pour rechercher des tailles spécifiques) et ensuite l’option ‘remplacer valeur’. Ainsi, toute pièce dont la taille est de 0 – 9 mois pourra être assignée à la tranche d’âge ‘newborn’.
***Couleur (Color)Le champ couleur ne s’applique qu’aux articles de mode. Par chance, Google Shopping n’impose pas de noms de couleur à utiliser par défaut, vous êtes donc libre de choisir les valeurs présentes dans votre flux. Si elles n’y sont pas encore présentes, créez un nouveau champ et utilisez la règle ‘rechercher valeur’.
***Sexe (Gender)Comme pour les champs précédents, cette information est uniquement utile lorsque vous vendez des articles de mode. Vous devez alors indiquer si le produit est pour homme (male), femme (female) ou s’il est unisexe (unisex). Si vous vendez des vêtements pour un seul sexe, cette valeur peut facilement être renseignée en créant un nouveau champ et en lui appliquant la valeur appropriée, à savoir l’un des trois sexes reconnus par Google.
****Monnaie (Currency)Ce champ est uniquement nécessaire avec la connexion API pour Google Shopping. Vous pouvez soit choisir entre ‘EUR/GBP/USD/CAD/NOK/SEK/DKK/CHF’ dans le menu déroulant de Channable, soit ajouter la valeur vous-même en créant un nouveau champ et en utilisant la règle ‘placer valeur’. Assurez-vous que cette valeur correspond bien à celle indiquée dans l’URL du produit .

** Uniquement obligatoire pour les flux (quand vous créez une connexion API, vous indiquez dès le départ l’ID unique de tous vos produits)
*** Uniquement obligatoire lorsque ‘Fashion’ est sélectionné comme “type de marché” dans les paramètres du flux
****Uniquement obligatoire pour l’API Google Shopping

Enfin, si vous décidez d’utiliser un outil d’automatisation pour gérer vos flux de produits, nous recommandons de commencer par créer ce que Channable définit comme une ‘Règle de filtrage’. Cette règle se chargera d’exclure tout produit qui serait automatiquement rejeté par Google ou que vous ne souhaitez pas vendre. Il peut s’agir d’une article sans image ou dont le prix indiqué est de 0. Les règles de Channable fonctionnent par ordre descendant. Commencer par un filtrage permet donc de s’assurer que les règles qui suivent s’appliqueront uniquement aux articles que vous souhaitez réellement vendre. Si cette liste de produits peut vous sembler énorme et contenir de nombreuses informations, l’utilisation d’un outil comme Channable pourra vous aider à automatiser les tâches les plus chronophages afin que vous puissiez vous concentrer sur des activités marketing plus importantes pour le succès de votre activité.

Et maintenant ?

Avec toutes ces précieuses informations en votre possession, vous êtes maintenant prêt à vendre vos produits sur Google Shopping ! Vous souhaitez vous lancer tout en bénéficiant des nombreux avantages de Channable mais n’avez pas encore de compte ? Créez-en un gratuitement dès aujourd’hui.

Lorsque vous serez prêt à officiellement lancer vos annonces sur Google Shopping, vous n’aurez plus qu’à choisir un abonnement Channable en fonction de vos besoins. Si vous rencontrez quelconque problème non évoqué dans cet article avec le Google Merchant Center, n’hésitez pas à prendre contact avec l’équipe Support de Channable afin d’obtenir l’aide technique attendue.

Créer un compte gratuitDemander une démo

Lisez ce blog en espagnol, en anglais, en allemand ou en néerlandais.


Amelia Mesli
Marketing France